Planchette de vol

Classé dans : Matériel | 7 commentaires

Le 04/07/2010

Planchette de vol

Un élément indispensable dès que l'on débute les navigations est la planchette de vol. Elle supportera le log de nav, au moins un stylo et une règle de déroutement. Fixée sur la jambe par une sangle, elle ne devra pas gêner le pilotage et demeurer en place et stable pour y écrire.

Il y a quantité de modèles, du plus simple et épuré au 'trifold' conçu avec une partie centrale recevant la planche et deux parties latérales permettant d'y ranger carte, cartes VAC etc...

Pour ma part, le choix est conditionné par deux critères : l'avion est un DR400 et je suis gaucher.

Le DR400 se pilote avec un manche on contraire d'un Cessna, par exemple, qui se pilote avec un volant. Ceci exclut l'emploi d'une planche format A4 pourtant bien pratique.

Mais en quoi le fait d'être gaucher peut-il poser problème ?

Sur les planchettes à rangements latéraux, les cartes peuvent être placées sur le battant droit, la jambe droite étant suffisamment libre pour permettre de rabattre une carte VAC par dessus le log, par exemple. Placée sur la jambe gauche qui est collée contre le panneau des fusibles, cela n'est plus possible ou beaucoup moins pratique car le manque d'espace nécessite de faire un mouvement latéral en butée sur le manche. Ceci réduit encore le choix, d'autant que la plupart des planchettes dispose d'un porte stylo positionné à droite.

Planchette de vol

J'ai commencé avec une planchette achetée il y a une vingtaine d'années, un modèle en cuir qui existe toujours dans le commerce. Dès les premières nav, trois défauts majeurs se sont révélés: Tout d'abord, elle est trop large, 19cm, et elle vient gêner la course du manche. Le porte stylo placé à droite n'est vraiment pas pratique, d'autant que j'attache le stylo au bout d'une ficelle. Enfin, elle peut se détacher et cela m'est arrivé en vol, avec mon instructeur heureusement. Donc, exit la planche Airtour CB2.

 

Planchette de vol
Planchette de vol

De tous les modèles existants, un à particulièrement retenu mon attention et c'est finalement le choix que j'ai fais, la SOFT-G Plus d'Hendricks. Les points faibles, le prix : il faut compter une soixantaine d'euros port compris pour le modèle 'perform' avec anneaux et pochettes transparentes, sachant qu'elle n'est pas distribuée en France (made in usa) mais que l'on peut se la procurer en allemagne. Deux autres points négatifs : Lorsqu'elle est repliée, son épaisseur est de 6cm environ du fait de la présence des clips de fixation et cela peut être gênant dans une petite sacoche; Les "anneaux" sont en fait de simples colliers type 'rilsan', au nombre de trois. On pouvait s'attendre à mieux tout de même.

Les points forts ? Légère, la planchette est en PVC et le support, en toile solide. La fixation est ingénieuse: Une partie ajustable par velcro épouse la forme de la jambe rendant l'ensemble très stable. La sangle est fermée par un clip, elle ne peut pas se détacher toute seule.

Planchette de vol

Un coté muni d'une poche large, d'une pochette fermée et de portes stylos peut être disposé indifféremment à gauche ou à droite car la planchette est réversible. Le coté opposé peut recevoir des anneaux et des pochettes transparentes. Une partie transparente couvre la planchette et peut recevoir des fiches à onglets; Le carré de déroutement y entre juste et je le laisse dépasser un peu pour le saisir facilement si nécessaire. La largeur, 14cm pour la planchette, 15cm en tout, est tout à fait adaptée à l'emploi d'un manche.

Je l'utilise depuis le mois de septembre 2009 (avec ce log de nav) et c'est un vrai plaisir. J'aurais pu éviter le modèle 'perform', n'utilisant finalement pas les fiches transparentes. Pour achever le coté 'pratique', j'ai monté une vieille montre digitale sur une pince à document, cette dernière venant se fixer sur le dessus de la planchette et cela me permet d'avoir une indication lisible et précise de l'heure pour les top durant les nav.

Planchette de vol
Planchette de vol
Planchette de vol
Planchette de vol

Glossaire

La carte VAC

VAC = Visual Approach and landing Chart
Le SIA (Service d'Information Aéronautique) publie une carte d'approche à vue pour chaque aérodrome, sous la forme d'une fiche comportant également des informations telles que les consignes particulières.
Il existe également des cartes IAC (Instrument Approach Chart) conçues pour le vol IFR.

Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Identi.ca

Commentaires

N°7/7 Par Ludo le 28/09/2011

@Sylvain : Merci pour ces précisions, Sylvain. Effectivement, trois colliers "rilsan" en guise d'anneaux, c'est un peu léger et je vais d'ailleurs compléter l'article à ce sujet. Content de vous avoir été utile ;o)

Cordialement, Ludo.

 

N°6/7 Par Sylvain le 16/09/2011

Bonsoir,

Planchette bien reçue ce jour. Comme vous le décrivez, j'ai été surpris (inquiet) par sa petite taille, mais elle s'avère très fonctionnelle.

De même, je constate aussi que le pack 'perform' est dispensable. Je m'attendais notamment à recevoir des anneaux métalliques pour fixer les pochettes A5 transparentes sur le côté de la planchette, mais en guise d'anneaux, ils ne fournissent que 3 misérables serres-fils d'électricien en plastique ! Ca fait un peu chiche quand même, vu le prix de la planche (j'aurais du suivre votre conseil sur ce coup).

Encore merci de m'avoir fait découvrir cette planchette de vol.

Cordialement,
Sylvain

N°5/7 Par Sylvain le 04/09/2011

Bonsoir,

Planchette commandée : un peu + de 75 euros fdp compris pour le modèle 'perform' (avec le transporteur le - cher)

Comme vous, je pilote le plus souvent un DR400.

Pas facile car en plus du journal de navigation, je souhaite avoir la checklist de l'avion format poche à portée de main ainsi que le rapporteur (même modèle que le vôtre) et quelques cartes VAC.
Tout cela avec encombrement minimum et accessibilité maximale.

La checklist devrait trouver sa place dans la poche latérale de la planchette. Quant au rapporteur, le fait qu'il rentre pile poil sous le film transparent a joué dans le choix de la planchette).

La SoftG+ devrait être adaptée à cette utilisation, il y a intérêt vu le prix ;-)

Bon, après avoir passé pas mal d'heures à l'élaboration d'un journal de navigation A4 perso, je n'ai plus qu'à recommencer pour arriver à un format A5 cette fois. ;-)

N°4/7 Par Ludo le 02/09/2011

@Sylvain : Merci Sylvain ;o). Pas facile la planche A4 surtout si l'avion est muni d'un manche.

Pour le site, je n'ai pas eu de soucis, matériel reçu en une dizaine de jours.

Concernant les cartes VAC, j'utilise finalement des classeurs à spirales. Un avec une trentaine d'onglets numérotés dans lequel j'ai les VAC de la région et un autre plus petit où je ne place que les VAC nécessaires à la nav en cours lorsqu'elle se situe en dehors de la zone couverte par le premier classeur. J'ai pris l'habitude de reporter les numéros des onglets sur la carte OACI en regard de chaque aérodrome, l'accès à la VAC d'un terrain est alors très rapide.

Le classeur est dans le vide poche du DR400 et je le consulte au moment du briefing arrivée en le posant sur la jambe droite si le siège passager n'est pas libre.
Cordialement,
Ludo.

N°3/7 Par Sylvain le 02/09/2011

Bonjour,
Article très intéressant. Le coup de la fixation de la montre avec une pince à documents est vraiment bien trouvé !

Trouver LA planche de vol adéquate tient du parcours du combattant tant chaque pilote a ses "petites habitudes" et ce qui convient à l'un ne conviendra pas forcément à l'autre et inversement.

Cependant, après plusieurs lectures de cet article (vraiment bien construit, les photos permettent de bien se rendre compte des possibilités offertes), je crois que je viens de trouver la planche idéale : la softG+

Depuis des mois que je me bats avec une planche A4, certes utile car on peut y mettre un log contenant plus d'infos et accéder facilement aux cartes VAC, mais tellement encombrante lorsqu'on veut s'en débarasser et que des passagers occupent les sièges où l'on a coutume de la balancer lorsqu'on vole seul.

En tout cas, merci à vous pour avoir rédigé cet article, il est très utile.

Vous confirmez que le site allemand dont vous parlez est fiable svp ?

Fil Rss des commentaires de cet article

Ecrire un commentaire

La rédaction d'un commentaire sera possible dans ...



Quelle est la quatrième lettre du mot xbyseg ? :