Première nav solo

Classé dans : Vols | aucun commentaire

Le 27/03/2010

Première nav solo

Nous sommes en mars et ce n'est pas la meilleur période pour voler. Je reporte cette première navigation solo  Royan-Niort depuis un mois, dans l'attente d'un dimanche sans trop de vent ni pluie et le voici enfin.

La météo n'est pas extraordinaire : L'anti-cyclone est de retour (1031 hpa) mais le ciel est couvert, heureusement qu'à partir de 3000 ft. Le vent est faible, 10kt environ plein nord avec une température aux environs de 8°C, la visibilité est correcte.

L'avion a presque son plein de carburant, il a volé 40mn sur les 4h d'autonomie, mon bilan carburant passe largement. D'abord un petit briefing avec mon instructeur. Le tracé sur la carte et ses points de reports, les Notam, cartes TEMSI et WINTEM, METAR et TAF, les cartes VAC, nous passons en revue ma préparation et me voici parti pour ma première navigation seul à bord.

Première nav solo

La visite prévol faite, je m'installe à bord. Je pose ma carte sur le siège droit étonnamment vide aujourd'hui :)), le porte cartes VAC dans le vide poche, ajuste le casque, la planchette de vol. Démarrage moteur, roulage vers le point d'arrêt pour la piste 28, les essais moteurs et enfin alignement et décollage pour un report à l'Est de Saujon, le point de départ de ma nav.

Après avoir quitté Royan, j'appelle La Rochelle info (SIV) qui me donne un code transpondeur. Je maintiens le cap au 030 et l'altitude 2000 ft, c'est parti !

Le premier top est tout juste sur le point prévu, presque à la seconde près sur le croisement route/voix ferrée sur la Charente. Je maintiens alors le cap vers le prochain point que j'ai prévu tangent à l'autoroute à hauteur de la foret de Chizé.

Première nav solo

Je suis déjà passé par là mais avec une bien meilleure visibilité. J'ai beau scruter au loin sur ma gauche, je ne vois pas Rochefort. Par contre, arrivé à hauteur de St Jean d'Angely qui me semble être un peu près, les champs d'éoliennes situés sur ma gauche sont du coup... Un peu loin. J'ai visiblement dérivé sur la droite par rapport à ma route et la vue de l'autoroute plus  tôt que prévu me le confirme. Je décide donc de cheminer le long de l'A10 pour retrouver ma route initiale, j'en profite pour quitter le SIV.

Le vent a tout simplement changé de direction d'une cinquantaine de degrés sur ma gauche. L'écart n'a pas été trop important mais il apparaitra très nettement sur la trace (ci-contre) sauvegardée par mon gps, un petit garmin routier qui n'a aucune utilité aéronautique mais qui rempli bien son rôle de 'traceur'.

Première nav solo

Me voici sur le deuxième et dernier point avec 1mn de retard. J'effectue le briefing arrivée puis appelle sur la fréquence de Niort pour informer de mon arrivée (il n'y a ni contrôle, ni AFIS, nous sommes donc en 'auto-information'). Le circuit s'effectuant à 1200 ft (cf carte VAC), je me présente à la verticale à 1700 ft afin d'identifier la piste en service grâce à la manche à air. Un report en vent arrière pour la piste 25 main gauche, l'étape de base, la finale et enfin le premier atterrissage solo à Niort suivi d'un 'coup de tampon' sur mon carnet de vol auprès du bureau de piste où l'accueil a été très sympatique.

Le retour par le même chemin, cette fois avec une dérive mieux contenue, sous une couverture nuageuse un peu plus basse qu'à l'aller. L'ADF règlé sur RY 427 au cas où (NDB à l'Est de Royan). Le vent secteur arrière me donne un peu d'avance. A cinq mn de Royan, je quitte le SIV de La Rochelle pour passer sur la fréquence de Royan. Il y a un peu de trafic qui me permet de connaître la piste en service et finalement contourner Saujon par l'ouest afin d'intégrer en vent-arrière pour la piste 28.

Et voilà, je n'ai pas vu le temps passer et c'est une belle expérience. Je ne m'attendais pas à être si peu stressé. Mis à part un peu au départ, le pilotage a vite pris le dessus, dès la prévol en fait. Très concentré durant tout le vol, je n'ai rien oublié comme cela peut m'arriver parfois en présence de mon instructeur sur qui j'ai tendance à me 'reposer' inconsciemment :)). Cela a également été la confirmation d'une passion bien réelle qui ne me lâchera sûrement pas de sitôt  ;o)

Bon, bientôt la '150 nautiques' hé hé... Ultime grande navigation avant l'examen.

 


Glossaire

La carte TEMSI

TEMSI signifie "temps significatif". C'est une carte produite par Météo-France et représentant les fronts et les conditions météorologiques à l'aide de symboles spécifiques.

La carte WINTEM

La carte WINTEM est produite par Météo-France et est une représentation du vent et des températures sur la France à différents niveaux de vol.

Les METAR et TAF

Il s'agit de messages météorologiques pour l'aviation. Les METAR sont basés sur des observations et les TAF sont des messages de prévision.

La carte VAC

VAC = Visual Approach and landing Chart
Le SIA (Service d'Information Aéronautique) publie une carte d'approche à vue pour chaque aérodrome, sous la forme d'une fiche comportant également des informations telles que les consignes particulières.
Il existe également des cartes IAC (Instrument Approach Chart) conçues pour le vol IFR.

Les Notam

Le NOTAM (NOtice To AirMan) fait partie de l'information aéronautique temporaire et est publié par le SIA (Service d'Information Aéronautique). C'est un message qui concerne l'état ou la modification d'installations au sol, la présence d'obstacles ou d'autres dangers pour la navigation aérienne sur un aérodrome donné.

Le S.I.V.

Le SIV ou Service d'Information de Vol permet aux pilotes d'obtenir des renseignements concernant les conditions météorologiques sur leur parcours, l'état des aérodromes, la présence éventuelles d'autres aéronefs etc...

L'information de vol peut aller jusqu'à la transmission de suggestions de manœuvres pour éviter les collisions.

ADF

L'ADF (Automatic Direction Finder) est en deux parties. L'indicateur ADF, présent sur le tableau de bord, ressemble à ceci :

Indicateur ADF

Il est couplé à un récepteur ou boitier de sélection qui est en fait un radiocompas. Il exploite ainsi l'émission des balises NDB (Non Directional Beacon), la position de l'aiguille sur le cadran indiquant l'angle (gisement) que fait la direction vers la station avec l'axe de l'avion.

AFIS

L'AFIS de Royan - LFCY

L'AFIS (Aerodrome Flight Information Service) est un service d'information et d'alerte. Il n'assure pas de contrôle et ne délivre donc pas de clairance.

Il donne des informations sur la sécurité, la présence d'autres aéronefs au voisinage de l'aérodrome (du moins ceux qui se sont fait connaître), apporte des instructions et des informations aux aéronefs circulant sur les aires de manœuvre, assiste les pilotes dans la prévention des collisions et fournit des renseignements météorologiques (vent, visibilité, température, QNH, QFE) et des informations sur les conditions d'aérodrome (piste en service).

C'est donc un service très utile aux pilotes. Lorsqu'il n'est pas présent ou en dehors de ses horaires, les pilotes sont en 'auto information' où chacun informe les autres de ses intentions.

Partager cet article sur Facebook Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Identi.ca

Ecrire un commentaire

La rédaction d'un commentaire sera possible dans ...



Quelle est la deuxième lettre du mot efpr ? :